Bonjour Claude,

(je suis de retour ici après une longue absence !),

Sur une formule de type D.76, l'idéal est de créer une solution "primaire" et une solution d'entretien plus "chargée" en genol, hydroquinone et borax. Dans la formule D.76 le révélateur est au départ très actif puis il "tombe" (cette activité tombe) rapidement - l'hydroquinone s'oxyde et libère de la soude en "puisant" dans le sulfite. (Je pense que Pierre Glafkidès a parlé de ce problème).

Il y a plusieurs solutions :
- La formule DK.76 : borax remplacé à poids équivalent par du métaborate de sodium.
- La formule D.76 d : révélateur tamponné avec de l'acide borique (contrastes plus faible) cependant.
- Carrément changer son fusil d'épaule en augmentant la quantité de borax (3 X) sur la base de la formule primaire et échanger l'hydroquinone par du pyrogallol. On obtient ainsi des négatifs de grain comparable à celui obtenu avec la formule standard mais plus contrastés.

Amicalement Bernard.

P.S. J'ai très apprécié votre article sur Galerie-Photo ainsi que sa méthodologie.