Bonjour

J'ai réalisé un sténopé en carton, modulaire avec disons, un corps avant avec le sténopé adapté à la focale et un corps arrière recevant le chassis plan-film. J'ai utilisé du carton gris de 3 mm d'épaisseur en plusieurs couches sandwiches notamment aux jointures en chicane et aux angles pour consolider. Au final j'ai une chambre de 1350 grammes sans chassis plan-film, ce qui est plutôt très léger. Pour l'instant j'ai une focale de 151 mm, équivalente si l'on peut dire, au 25 mm en 24x36, avec une ouverture à f/329. J'ai utilisé un vieil obturateur trouvé à la foire de Bièvres dans lequel j'ai fixé ma plaquette à sténopé contre le diaphragme fermé presque à fond, m'offrant tout le confort d'un obturateur avec pose T et prise pour déclencheur souple. Je n'ai pas encore de photos de l'objet mais j'en posterai dès que possible.

Je peux donc faire d'autres corps avant plus longs pour cadrer plus serré ou plus court pour encore plus de champ, la limite pour couvrir le format selon mes bouquins étant le 90 mm. Je pense aussi essayer de faire un corps avec sténopé mobile pour pouvoir faire deux vues panoramiques sur un plan-film 8x10" avec un demi volet pour masquer l'autre moitié du plan film. La mobilité du sténopé à l'avant servirait évidemment à le positionner au centre de chaque vue panoramique.

En attendant, j'ai profité de mon précédent week-end dans le Morbihan pour faire quelques vues de la maison et de la Côte Sauvage. Vous pouvez voir le résultat ici.

Le film est du Ilford FP4+ 125 iso développé dans du Xtol, exposé 20 secondes pour les sujets les plus clairs et les plus ensoleillés, 5 mn en général et jusqu'à 15 mn pour les plus sombres et ombragés. J'ai eu quelques soucis de fuites de lumière visiblement, j'ai également des taches lumineuses dues à une pièce métalique de fixation de trépied à l'intérieur et non peinte en noir. J'ai eu aussi quelques problèmes de rigidité face au vent, ma chambre en carton étant trop souple. Je pense corriger ça peut-être en consolidant la base, mais surtout en ajoutant une seconde fixation de trépied, qui serait raccordée à mon trépied par une pince clamp Manfrotto, un bras et une petite rotule issue d'un trépied de table.

Pour les cadrages, j'avais décidé d'alléger mon gros trépied Manfrotto en me passant de tête, juste une platine de fixation rapide, et de me contenter du niveau à bulle du pied, mais c'est une galère dès qu'on veut cadrer en plongée ou en contre plongée légère. Il va me falloir donc une tête avec au moins un mouvement et un double niveau à bulle supplémentaire sur la chambre.

En tout cas j'ai surtout pris beaucoup de plaisir à l'utiliser et je ne compte pas m'arrêter là.