Salut Pascal. Il y a plusieurs types de films orthochromatiques: le terme lui-même indique simplement la sensibilité spectrale, c'est à dire les longueurs d'ondes de lumière auxquelles il est sensible. Les films ortho sont en général sensible au bleu et au vert, ce qui fait qu'on peut les développer par inspection sous une lampe inactinique rouge.

Donc, il peut y avoir des films à tons continus qui sont orthochromatiques (tels le regretté Tri-X ortho, le Adox ortho 25, le Rollei Ortho 25, etc), mais certains films à haut contraste utilisés dans les arts graphiques—avant que tout ou presque passe au numérique—sont également orthochromatique.

Donc pour savoir si les films que tu as sont utilisable avec un révélateur standard, il faudrait que tu ais une idée du type de tons pour lesquels ils sont destinés.

J'ai dans ma gallerie quelques exemples de photos prises avec du film J&C ortho (qui était fait par MACO à ce moment, je crois). Le film s'utilise très bien avec n'importe quel révélateur, mais attention au contraste! J'ai utilisé du Rodinal 1+100 pour 11 minutes, avec agitation délicate à la minute, et les négatifs s'impriment très bien sur du grade 2, les voici:

http://www.apug.org/gallery/showphot...00&ppuser=6132
http://www.apug.org/gallery/showphot...00&ppuser=6132
http://www.apug.org/gallery/showphot...00&ppuser=6132
http://www.apug.org/gallery/showphot...00&ppuser=6132

Ça fait de très beau 11x14, biens clairs et nets, si on a une bonne technique. On peut aussi se servir des films ortho à tons continus pour faire des diapos N&B.

Finalement, la raison pour laquelle les films sont "ortho" (i.e. corrects) c'est qu'avant les films n'étaient sensibles qu'au bleu, donc ils donnaient un rendu "incorrect" des couleurs. Il se trouve très peu de films encore aujourd'hui qui soient ainsi, mais dans le cinéma on utilise ce genre de film pour faire des positifs destinés à la projection. J'ai réussi à tirer un négatif intéressant de ces films ici:
http://www.apug.org/gallery/showphot...00&ppuser=6132