Bonjour Laurent,
disons que ce serait l'occasion de se reposer un peu en parlant notre langue...
Cordialement
Claude