Bonjour Marie-Noelle,
vous avez raison, laissons le temps au temps. En grand format on ne se presse pas
Cordialement
Claude